Créé dans le sud de Vancouver en 1970, le Punjabi Market était le premier quartier affichant des panneaux de rues en pendjabi à l’extérieur de l’Asie. À son apogée, le marché comptait plus de 300 magasins, dont 24 bijouteries.

Les gens venaient de partout au Canada, même des États-Unis, pour acheter des vêtements de mariés, des bijoux en or, des épices, raconte Jag Nagra, membre du Punjabi Market Collective.

Il n’y a pas eu beaucoup d’investissements dans le quartier indien de Vancouver au cours des dernières années.

Photo : Radio-Canada / Monia Blanchet

Enfant, Jag Nagra venait au marché quelques fois par année avec ses parents et ses tantes pour y passer la journée.

En tant qu’enfant, c’était plutôt ennuyant de suivre mes parents de magasin en magasin, mais la journée finissait souvent par un repas au restaurant Himalaya. Ce sont des souvenirs inoubliables qui sont restés avec moi toutes ces années, se souvient Jag Nagra.

Revitaliser le quartier indien

Au cours des dernières années, le marché s’est dégradé en raison de l’embourgeoisement qui a poussé la communauté indienne vers les banlieues.

Des artistes, des étudiants et des entrepreneurs ont décidé de prendre les choses en main et de revitaliser le quartier. Ils ont créé le Punjabi Market Collective pour s’assurer que les gens n’oublient pas l’importance de ce marché pour la communauté indienne.

Jag Nagra pose devant une murale.

Jag Nagra est membre du Punjabi Market Collective, une organisation qui a pour but de revitaliser le quartier indien de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Monia Blanchet

Oui, on peut tout trouver à Surrey. Oui, on peut tout acheter en ligne, mais on ne veut pas perdre l’histoire qu’il y a ici. Plusieurs propriétaires de magasins sont ici depuis des décennies et ont beaucoup investi. On veut se souvenir de ce qu’ils ont fait pour la communauté, raconte Jag Nagra.

Trending on Canadian News  NFL draft finally arrives in Las Vegas

Pendant un moment, on avait l’impression que c’était une ville fantôme, mais tranquillement, le quartier revit. Il y a de nouveaux commerces qui s’installent ici, souligne-t-elle.

« Je ne veux surtout pas me promener dans ce marché, un de ces jours, pointer à une affiche et dire : “ici était le Punjabi Market”. »

— Une citation de  Jag Nagra, membre du Punjabi Market Collective

Le Punjabi Market Collective a mis plusieurs initiatives de l’avant, dont Murals in the Market, qui a pour but raconter l’histoire à travers des murales en collaborant avec des artistes locaux autochtones, noirs et de couleur.

Avec ces nouvelles œuvres murales, le groupe souhaite embellir le quartier, attirer des visiteurs de tous les horizons et faire découvrir le marché à ceux qui n’y sont jamais venus.

Un panneau de rue en pendjabi marque l'angle de la 50e Avenue et de la rue Main à Vancouver.

Le quartier indien de Vancouver est le plus vieux quartier indien en Amérique du Nord. Il a été le premier avec des panneaux de rues en pendjabi à l’extérieur de l’Asie.

Photo : Radio-Canada / Monia Blanchet

Le but du Punjabi Market Collective n’est pas de ramener le marché à ce qu’il était dans les années 1980 et 1990, mais plutôt de préserver l’histoire, la culture et l’héritage de ce quartier.

J’ai une fille de 4 ans et elle connaît le Punjabi Market. Elle voulait venir avec moi aujourd’hui, et c’est bien parce que le cycle continue. J’ai fait du magasinage avec mes parents et, maintenant, je peux l’emmener avec moi dans les magasins. C’est une occasion pour elle d’apprendre l’histoire de ce marché, conclut Jag Nagra.

Historique du quartier Punjabi Market

  • 31 mai 1970 : Sucha Singh Claire ouvre le magasin Shaan Saari’s. Ils rêvent de créer une enclave indienne comme celle de Londres.
  • 1973 : Kewal Pabla ouvre le restaurant Himalaya, où les Vancouvérois peuvent goûter aux mets et aux confiseries de l’Inde.
  • 1979 : Le festival Vaisakhi a été célébré pour la première fois à Vancouver pour commémorer la naissance de Khalsa.
  • Les années 1980 : Les Vancouvérois sont de plus en plus curieux envers le « Little Punjab » qui se développe au sud de la rue Main.
  • 1993 : Le quartier a été le premier à avoir des panneaux de rues en pendjabi à l’extérieur de l’Asie.
  • 2020 : 50e anniversaire du quartier Punjabi Market de Vancouver.



Reference-ici.radio-canada.ca

Leave a Reply

Your email address will not be published.