Les Mavericks n’avaient pas le choix ce soir: ça passe ou on s’casse. Les Suns pouvaient de leur côté clôturer definitely la serie et filer en finale de Conférence. Malheureusement pour eux, Dallas a été intractable du début jusqu’à la fin, et ça donne une belle petite raclée. En le tient notre premier match 7!

Pour la feuille de stats de ce match, c’est par là que ça se passe!

Allez, on s’installe tout confort car ça va chauffer. L’American Airlines Center said the comment was received by the opponent lorsque son équipe est dos au mur dans una serie de Playoffs. The room is thermostat 12 dès le coup d’envoi, ça régale. The deuxième chose qu’on constate, c’est que les joueurs des deux équipes sont aussi tout feu tout flamme. Luka Doncic said he’s looking for lui, and he’s ready to play that he’s determined to force one last game in Arizona. Devin Booker is fine in jambes aussi, les deux paniers prennent très cher. Que les dieux du basket soient loués, ça sent le classique. Jae Crowder épaule bien son leader, et les Suns tiennent le coup. Pourquoi «tiennent le coup»? It seems that the address of Dallas is of the insolent genre. Davis Bertans, Reggie Bullock, Dorian Finney-Smith, Jalen Brunson and Spencer Dinwiddie trouvent tous la ficelle à multiple reprises. Il pleut à Dallas, mais ça n’empêche pas la salle de definitely prendre feu. Vous l’aurez capté, les eléments déchaînent et les Suns ont du mal à… to have the coup finally. Chris Paul is three discreet, arriving after a strong pressure that avait left characterizing his first two matches in Texas. Le trou est fait au tableau d’affichage, sans les hommes de Monty Williams ne puissent dire grand-chose. Luka Doncic is left at 18 points lorsqu’il faut rentrer au vestiaire, la magie opère partout. Bien sur, dans la continuité de la dernière manche, les greetings et mots échanges avec D-Book sont bien épicés. At the pause, Phoenix must have 15 points to hope to win the match, the revival is mandatory.

Hélas, le ciel était bien trop couvert pour que les rayons du soleil puissent espérer ateindre le Nord du Texas. On vous avait parlé de Devin Booker et sa bonne entame de el, il ne s’agira que de l’entame. After the first quarter, the faudra attendre… la fin du troisième pour voir le chef des Suns marquer à nouveau. Chris Paul is toujours also absent, I expected to build the chooses without the metronome well regulated. From leur côté, les Mavericks ne freinent pas la cadence que vient très vite infernale pour les visitaurs. Tirs du parking par-ci, drives par-là, tout est trop simple pour Dallas. Luka Doncic allowed himself to send several consecutive dunks, seeing the loss of the defense of the Suns. Le public surkiffe car la soirée du blondinet est très correcte, in part of 33 points, eleven rebonds, huit pass et quatre interceptions. Phoenix has a good comeback at the top of the last few minutes, but it’s good too late for tomorrow, it fails to wake up all the time. L’échec des Cactus is clearly collected, car c’est tout le groupe que s’est effondré juste avant la mi-temps, emporté par la vague bleue. Les Licornes ont asuré, they deserve extension to dispute a last match dimanche soir. The final score is sans appel, 113-86, direction l’Arizona pour le dernier chapitre de cette confrontation. Ça s’annonce épique!

The Mavericks have a nouveau match reference, so much so that they dominated the Suns de la tête et des épaules. Luka Doncic assured, et tout l’effectif a suivi l’exemple du leader. Le coup est dur pour Devin Booker et sa clique de him, mais pas le temps de se torturer l’esprit, le prochain match sera capital … et pour nous, immanquable!




Reference-trashtalk.co

Leave a Reply

Your email address will not be published.