Une pétition pour le déneigement du secteur du lac Frigon à Baie-Comeau


Depuis la réfection de la route 389, l’ancien tronçon de la route qui permet aux propriétaires du secteur du lac Frigon d’accéder à leur chalet ou à leur maison n’est plus déneigé par le ministère des Transports (MTQ).

En novembre dernier, le ministère des Transports du Québec a affirmé ne plus être responsable du déneigement de cet ancien tronçon, tandis que la Ville de Baie-Comeau a soutenu que la balle est dans le camp du ministère des Transports du Québec pour trouver une solution.

« Pourquoi on est différents d’un autre citoyen en ville? Les rues sont déneigées en ville! »

— Une citation de  Louis Roy, propriétaire au lac Frigon

Louis Roy, propriétaire au lac Frigon depuis une dizaine d’années, déplore que trois mois aient passé et la responsabilité du déneigement repose encore sur les épaules des citoyens. Il déplore que les résidents usent leurs petites machineries pour déneiger la route.

La route est très enneigée dans le secteur du lac Frigon.

Les résidents s’occupent eux-mêmes du déneigement de leurs routes dans le secteur du lac Frigon.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

Louis Roy précise que les propriétaires utilisent un petit tracteur et un petit camion, qui ont tous les deux brisé cet hiver.

Le tracteur n’est pas assez gros pour déneiger ce qu’on a à déneiger. Regardez les machines que la Ville prend pour déneiger les rues en ville, bien là c’est le même travail qu’on a à faire, mais avec des machines personnelles, expose-t-il.

On le sait qu’on reste plus loin, explique Louis Roy. On paie plus cher d’assurances, on paie plus cher d’essence pour aller en ville. On est prêts à ça, mais de se faire dire, “payer les taxes le même taux qu’en ville, puis, arrangez-vous avec le déneigement, arrangez-vous avec vos fosses septiques, arrangez-vous avec votre eau, vos égouts, tout”. Bien, un moment donné, il y a un non-sens. Là, il faut que ça arrête quelque part, dénonce-t-il.

Jean-Claude Perreault tient la pétition, quelques minutes avant qu'elle ne soit déposée dans la boîte aux lettres de l'hôtel de ville.

Trois citoyens étaient présents pour déposer la pétition à l’hôtel de ville de Baie-Comeau lundi matin, dont Jean-Claude Perreault, propriétaire au lac Frigon depuis 1976.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

Une rencontre avait eu lieu le 2 décembre dernier entre les propriétaires et la Ville de Baie-Comeau afin de discuter du dossier. Louis Roy dit ne pas avoir de nouvelles de la Municipalité depuis.

À qui la responsabilité?

Louis Roy déplore que les différents ministères et paliers de gouvernement se renvoient la balle.

Le ministère des Transports du Québec nous [dit] qu’il transférait le dossier au Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, […] Le Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles nous a dit : “adressez-vous à la Ville, vous payez vos taxes là”. On s’est adressé à la Ville. La Ville nous a répondu : “adressez-vous au ministère des Transports du Québec, raconte Louis Roy.

Louis Roy indique avoir également contacté le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), qui à son tour l’a redirigé vers la Ville de Baie-Comeau.

De son côté, le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, indique que, mis à part contacter les différents ministères impliqués dans le dossier pour faire avancer les choses, la Ville n’est pas en mesure d’offrir un service de déneigement aux citoyens ni de prendre une décision dans le dossier puisque les baux de résidence du lac Frigon n’appartiennent pas à la Ville, tout comme l’ancien tronçon de la route 389.

[Le lac Frigon] fait partie de la limite territoriale de la ville, mais [les résidents] ont des baux de location avec le Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, le chemin appartient au ministère des Transports du Québec, met de l’avant le maire.

« Ce que je peux faire comme maire, c’est faire valoir leur point de vue auprès des instances provinciales. C’est ce que je fais depuis le début dans ce dossier-là. »

— Une citation de  Yves Montigny, maire de Baie-Comeau
Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Il ajoute que les citoyens paient des taxes puisqu’ils font partie de la limite territoriale de la Ville de Baie-Comeau.

Yves Montigny assure faire le suivi chaque semaine avec le conseiller Marc Rainville, qui s’occupe ensuite de communiquer avec les résidents du lac Frigon.

Le maire assure que la pétition sera analysée prochainement, mais pas lors de la séance de lundi soir, étant donné les courts délais.

Les ministères des Transports, de l’Énergie et des Ressources naturelles ainsi que des Affaires municipales et de l’Habitation n’ont pas répondu à nos questions pour l’instant.



Reference-ici.radio-canada.ca

Leave a Comment