Québec accorde près de 380 000 $ pour la décontamination du lac Osisko


Le président de Collectif Territoire, Patrick Martel, assure que l’argent octroyé par le gouvernement provincial permettra la mise en œuvre de techniques pour décontaminer le lac.

Auparavant, nous étions beaucoup dans les concepts. Et maintenant, nous sommes dans le concret. Nous allons pouvoir faire les analyses d’impact, les croquis de ce que nous voulons faire et imaginer les équipes qui vont travailler là-dessus. Nous tombons donc réellement dans la phase 2 du projet, mentionne-t-il.

Le président du Collectif Territoire, Patrick Martel.

Le président du Collectif Territoire, Patrick Martel.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Le projet est viable

De passage en Abitibi-Témiscamingue, la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours, a annoncé la subvention gouvernementale dimanche après-midi en conférence de presse. Le gouvernement du Québec désire soutenir des projets portés par le milieu, fait-elle remarquer.

À partir du moment où l’ensemble des gens acceptent de travailler ensemble, le projet est viable. Le ministère de l’Économie avec ceux du Tourisme et de l’Environnement ont décidé d’investir dans le collectif pour partir le projet, précise Mme Lecours.

La ministre déléguée à l'Économie, Lucie Lecours.

La ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, se réjouit que Collectif Territoire puisse être soutenu au plan financier. Elle doute toutefois des intentions réelles du gouvernement Legault en lien avec l’annonce.

Tant mieux si on obtient l’attention du gouvernement. Ce qui me préoccupe, c’est que ce gouvernement s’accapare la démarche de Collectif Territoire et vienne faire de la petite politique avec ça, soutient-elle.

La députée de QS pour Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, n’a pas été invitée à l’annonce gouvernementale.

Photo : Radio-Canada

Support supplémentaire à prévoir

Une fois les autres besoins cernés et les étapes fixées pour la revitalisation du lac Osisko, Collectif Territoire devra obtenir d’autres montants d’argent, selon Patrick Martel.

La prochaine étape de financement, elle doit démarrer maintenant. On commence à créer des liens avec des entrepreneurs, des industries et des gens du niveau scientifique. Ils vont nous aider à optimiser des solutions , explique le président de l’organisme.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, indique que son administration sera toujours présente afin d’épauler le projet.

Au niveau de l’aménagement du territoire, il y a un support qui est donné. Ça touche aussi le développement économique. On veut vraiment supporter l’organisme, souligne-t-elle.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Au cours des dernières années, la Ville de Rouyn-Noranda a d’ailleurs remis un total de 100 000 $ à Collectif Territoire pour l’aspect culturel et communautaire du projet.

Répondre à tout un chacun

Comme la revitalisation du lac Osisko réunit plusieurs partenaires du milieu, Collectif Territoire devra s’assurer de satisfaire le plus de gens possibles, croit son président.

L’un des plus grands défis, c’est de gérer les attentes de tous et de dire : ‘’ Ça ne se fait pas de façon magique. Ça se fait avec des efforts, de la persévérance et surtout de la créativité ‘’. Je pense qu’à Rouyn-Noranda, on a cette capacité de penser autrement et d’utiliser ce qu’on a ici pour faire mieux, signale Patrick Martel.

Collectif Territoire espère pouvoir compléter une grande partie de la revitalisation et de la décontamination du lac Osisko d’ici le 100e anniversaire de la ville de Rouyn-Noranda en 2026.



Reference-ici.radio-canada.ca

Leave a Comment