Depuis le matin, plusieurs camions et véhicules sont rassemblés devant le Palais législatif du Manitoba pour protester contre les mesures sanitaires mises en place pour contrer la COVID-19.

De grands drapeaux canadiens et américains flottent sur certains camions. Sur d’autres sont apposées des affiches sur lesquelles on peut lire Mandate Freedom. Au moins le klaxon d’un camion résonne aussi fort que celui d’un train.

Plusieurs manifestants bloquent une rue de Winnipeg, un manifestant tient une pancarte.

La manifestation prend de l’ampleur à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Selon les estimations de la police, entre 50 et 70 véhicules étaient rassemblés dans le secteur des boulevards Broadway et Memorial, vendredi après-midi.

Il s’agit d’un mélange de semi-remorques, d’automobiles et de tracteurs, a précisé le chef du Service de police de Winnipeg, Danny Smyth, en conférence de presse.

Il est toutefois difficile pour lui d’estimer la foule en nombre de personnes alors que les manifestants sont dans leur véhicule.

Danny Smyth a indiqué que la manifestation se déroulait jusqu’ici de manière pacifique.

Les organisateurs de la manifestation coopèrent avec la police. Nous ne vivons aucune réelle problématique à l’heure actuelle, on a toujours des voitures qui peuvent circuler sur Broadway et sur York en direction est et ouest, a expliqué Danny Smyth.

Une contre-manifestation a également eu lieu à proximité des lieux.

Des contre-manifestants aux opposants à l'obligation vaccinale devant le Palais législatif du Manitoba à Winnipeg, le 4 février 2022.

Des contre-manifestants aux opposants à l’obligation vaccinale devant le Palais législatif du Manitoba à Winnipeg, le 4 février 2022.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Aux alentours de 16 h, la circulation était possible sur l’avenue Broadway, bien que ralentie, a fait savoir la police de Winnipeg sur Twitter. Le boulevard Memorial demeurait fermé. La police demande aux automobilistes d’éviter le centre-ville.

Brian Bowman espère que ce sera de courte durée

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman espère que la manifestation ne se prolongera pas comme c’est le cas à Ottawa, où les manifestants sont présents depuis une semaine devant le Parlement.

On ne veut pas voir des perturbations de la manifestation se prolonger pour les résidents et les entreprises du centre-ville. On espère que ça sera de courte durée, a-t-il déclaré en conférence de presse vendredi.

Un manifestant, qui n’a pas voulu donner son nom, a laissé entendre que certains participants planifient de rester pendant des jours.

Le maire de Winnipeg et la première ministre du Manitoba, Heather Stefanson, ont eu une discussion vendredi matin et ont convenu que le calme devait être maintenu.

Le maire de Winnipeg Brian Bowman, devant des drapeaux de de la ville. Il parle dans un microphone.

Le maire de Winnipeg Brian Bowman a fait le point sur la manifestation des camionneurs à Winnipeg en point de presse, vendredi après-midi.

Photo : Radio-Canada

Les deux ordres de gouvernement surveillent la situation de près et garderont les canaux de communication ouverts.

Danny Smyth affirme de son côté que la police sera présente aussi longtemps que ce sera nécessaire, qu’ils garderont le dialogue ouvert avec les organisateurs pour limiter les perturbations et que la gestion de la situation sera faite à mesure qu’elle évolue.

Le chef adjoint de la gestion des urgences du Service d’incendie et de soins paramédicaux de Winnipeg, Jason Shaw, indique que la manifestation a eu peu d’impact sur les services municipaux jusqu’ici. Quelques trajets du service de transport en commun ont été modifiés, dit-il. Il invite les usagers à vérifier les horaires, alors que les voitures roulent lentement dans le secteur.

La fin des mesures sanitaires demandées

Les camionneurs présents et les manifestants qui les appuient protestent contre la vaccination obligatoire et plusieurs demandent aussi la fin des mesures sanitaires.

Je suis juste fatigué d’être enfermé (et) de tous les mandats sanitaires qui entrent en jeu. J’ai de la famille qui était à l’hôpital et que nous n’avons pas pu voir pendant longtemps et ça m’a brisé le cœur, déclare Jacob Loewen. Ce Manitobain qui habite dans la région de Winkler, à plus d’une heure au sud-ouest de la capitale manitobaine, est venu à Winnipeg en voiture pour se joindre à la manifestation.

Cindy Bachynski devant le Palais législatif.

Cindy Bachynski souhaite la fin des mesures sanitaires pour à nouveau pouvoir aller voir jouer les Blue Bombers de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Une autre manifestante, Cindy Bachynski, a déclaré vouloir la fin immédiate des restrictions sanitaires.

Pourquoi y a-t-il encore des restrictions deux ans plus tard si le vaccin rend la vie sécuritaire? Ils vous ont menti. Le gouvernement ment, les médias mentent, a-t-elle ajouté.

Des commerces et travailleurs incommodés

La manifestation des camionneurs a commencé officiellement vers 9 h vendredi. Cependant, des véhicules étaient déjà stationnés devant le cœur politique provincial peu après 5 h du matin.

Vendredi matin, la police indiquait sur Twitter que le boulevard Memorial était fermé entre les avenues St. Mary et Broadway. De même, l’avenue York était fermée entre la rue Osborne et la rue Kennedy.

Certains commerçants de la ville de Winnipeg ont dénoncé les effets de la manifestation sur leurs chiffres d’affaires.

Le commerce Oh Doughnuts situé sur l’avenue Broadway a dû fermer ses portes aujourd’hui à cause de la manifestation. Merci à tous ces combattants de la liberté d’avoir aggravé la situation des petites entreprises, a écrit l’entreprise dans un gazouillis.

Les employés de l’Assemblée législative ont été invités à travailler depuis la maison, vendredi, selon un message interne envoyée la veille par la greffière du secrétaire du cabinet parlementaire, Patricia Chaychuk.

L’Alliance canadienne du camionnage affirme que 90 % des camionneurs qui traversent la frontière avec les États-Unis sont déjà vaccinés. Cette organisation s’est prononcée contre les manifestations des chauffeurs routiers.

Avec des informations de La Presse canadienne et de The Canadian News




Reference-ici.radio-canada.ca

Leave a Reply

Your email address will not be published.