Les Ukrainiens du Québec plaident pour un soutien à leur patrie face à l’invasion russe | Nouvelles de Radio-Canada


En regardant de loin les obus russes exploser au-dessus de sa ville natale ukrainienne de Karkiv, la résidente de Québec Olga Grayvoronska Sharpe traverse une montagne russe d’émotions.

“Je ressens du désespoir. Je ressens de la colère. Je ressens toutes sortes d’émotions en même temps, et j’espère et j’implore la communauté internationale de ne pas rester les bras croisés”, dit-elle.

Sharpe a un message pour ses proches, dont sa mère et son frère, toujours en Ukraine.

“Nous faisons de notre mieux pour faire passer le message, faire entendre le besoin de l’Ukraine ici”, dit-elle.

Comme tant d’autres Québécois ukrainiens, Sharpe refuse de se sentir paralysé face à une guerre à 7 000 kilomètres.

Un groupe de manifestants s’est rassemblé vendredi devant le consulat russe à Montréal, arborant des drapeaux ukrainiens et brandissant des pancartes. Il y a également eu une manifestation anti-guerre jeudi devant les portes Roddick de l’Université McGill.

Katherine Smolynec, responsable de la section montréalaise de la Fédération nationale ukrainienne, se dit touchée par l’élan de soutien des Montréalais. L’une d’entre elles est même passée par la fédération pour laisser un bouquet de roses jaunes, a-t-elle précisé.

Des manifestants protestant contre l’assaut militaire russe contre l’Ukraine se tiennent aux portes Roddick devant l’Université McGill de Montréal le jeudi 24 février. (Evan Buhler/La Presse Canadienne)

Smolynec a déclaré qu’il y a un grand besoin de soutien financier, mais qu’il est également important que les gens exhortent le gouvernement canadien à faire davantage pour intervenir contre la Russie à la suite de l’invasion de l’Ukraine.

“Contactez votre député. Écrivez à votre député, téléphonez à votre député et dites que vous soutenez l’Ukraine et que vous voulez que plus de sanctions et plus d’armes défensives soient envoyées”, a-t-elle déclaré.

“Aidez-nous à ne pas tomber”

“Sur une base individuelle, il existe également un certain nombre de moyens par lesquels les gens peuvent contribuer financièrement”, a déclaré Smolynec. “Une fondation importante au Canada est la Fondation Canada-Ukraine.”

Le professeur Lubomyr Luciuk du Collège militaire royal du Canada affirme que les Ukrainiens ont besoin d’aide. (Soumis par Angela Faulkner)

Lubomyr Luciuk, professeur ukrainien-canadien de géographie politique au Collège militaire royal du Canada à Kingston, en Ontario, a déclaré que le peuple ukrainien avait besoin d’aide.

“Ce que l’Ukraine n’arrête pas de dire, c’est” aidez-nous. Aidez-nous maintenant. Aidez-nous pour que nous ne tombions pas, pour que nous ne nous effondrions pas “”, a déclaré Luciuk.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a réitéré vendredi sa promesse d’accueillir tout futur réfugié ukrainien dans la province. Il a déclaré que son gouvernement cherchait des moyens de devenir un refuge sûr.

« Évidemment, il y a des Ukrainiens qui ont quitté l’Ukraine, et nous regardons les pays voisins pour pouvoir en faire venir un certain nombre ici », a déclaré Legault.

“Beaucoup d’Ukrainiens veulent sortir d’Ukraine, donc il sera peut-être plus facile, entre autres, d’aller aider près de l’Ukraine. Cela fait partie de ce que nous examinons avec le gouvernement fédéral.”

Le drapeau ukrainien flotte au-dessus de l’Assemblée nationale à Québec ce week-end. (Sylvain Roy Roussel/Radio-Canada)

Legault a déclaré qu’il cherchait également des moyens pour que le Québec impose ses propres sanctions contre la Russie, afin de “pénaliser M. Poutine et la Russie autant que possible, tant en termes d’achats que de ventes”.

Son gouvernement fait un inventaire des entreprises québécoises qui font affaire avec la Russie afin d’évaluer l’impact de telles mesures.

Legault a déclaré que le commerce du Québec avec la Russie ne s’élève qu’à environ 200 millions de dollars par année, mais que toutes les avenues possibles sont explorées, «y compris la vente de produits russes».

Le drapeau ukrainien flotte au-dessus de l’Assemblée nationale à Québec jusqu’à dimanche pour montrer son soutien à cette nation assiégée.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a fait une annonce similaire au sujet du drapeau hier, et le stade olympique sera illuminé aux couleurs bleu et or du drapeau ukrainien vendredi soir.



Reference-www.cbc.ca

Leave a Comment