Les Nouvellois retrouveront-ils bientôt accès à la mer?


Nouvelle veut redonner à ses citoyens accès à la mer, d’abord en réaménageant le quai de Miguasha. Ce lieu, jadis très fréquenté par les Nouvellois ainsi que par la population des environs, est condamné depuis plusieurs années.

Le projet de réaménagement, estimé à environ 17,6 millions de dollars en 2018, comprend notamment une rampe de mise à l’eau, une passerelle piétonne ainsi qu’une marina. Une dizaine de places seraient prévues pour des bateaux de plaisance et deux seraient destinées aux pêcheurs.

Une clôture sur laquelle des affiches indiquent qu'il est interdit d'accéder au quai de Miguasha.

La Municipalité de Nouvelle souhaite que ses citoyens ainsi que les touristes de passage aient de nouveau accès à l’infrastructure.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

À elle seule, l’infrastructure portuaire nécessite une cure de jouvence évaluée à cinq millions de dollars, incluse dans le montage financier global. L’administration municipale désire en devenir propriétaire, à condition qu’Ottawa délie les cordons de la bourse.

Des négociations sont toujours en cours entre Nouvelle et Ottawa en vue de cette cession, puisque la première offre du fédéral couvrait moins du tiers des coûts anticipés.

On a une prochaine rencontre prévue vers la fin mars, début avril, pour revoir les chiffres. Il y a eu des études environnementales qui ont été faites en janvier pour voir le niveau de contamination des sols. Ça pourrait influencer le montant considérablement, explique Geneviève Labillois, conseillère depuis huit ans à Nouvelle.

Geneviève Labillois, photographiée à l'extérieur devant le quai de Nouvelle.

Geneviève Labillois est conseillère municipale à Nouvelle. Elle en est à son troisième mandat consécutif.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Après plus de quinze ans de pourparlers pour redonner vie au quai, l’élue aimerait un dénouement imminent dans ce dossier. On espère que l’offre financière finale sera faite d’ici le mois de juillet, précise-t-elle. Si tel était le cas, les travaux pourraient débuter à l’été 2023.

Dans l’éventualité où le montant consenti par Ottawa ne serait pas à la hauteur des attentes, Nouvelle n’exclut pas de faire appel à d’autres partenaires financiers dans le but de retrouver l’accès à son quai. On ne veut pas imposer non plus un fardeau fiscal trop important aux citoyens, note Mme Labillois.

Le quai de Miguasha et derrière, une vue sur la baie des Chaleurs et sur le Nouveau-Brunswick.

Le quai de Miguasha et derrière, une vue sur la baie des Chaleurs et sur le Nouveau-Brunswick

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le projet d’accueillir des plaisanciers à Nouvelle pourrait notamment contribuer à la rétention des touristes. Avec le Musée de Miguasha qui attire environ 20 000 visiteurs par année, c’est un coin qu’on aimerait offrir pour garder ces gens-là le plus longtemps possible, explique la mairesse, Rachel Dugas.

De nouvelles installations de glamping sont également aménagées dans ce secteur.

Acquisition d’une auberge dans la mire

Le conseil municipal de Nouvelle veut également obtenir l’aval de la population pour acquérir officiellement l’Auberge Miguasha, située en bord de mer, à proximité du quai. Cette acquisition permettrait, entre autres, de faire de cette portion de plage un lieu public.

À l’exception d’un camping, une Municipalité n’est pas légalement autorisée à opérer un lieu d’hébergement. Ainsi, des discussions sont en cours en vue d’un partenariat avec la Zone d’exploitation contrôlée de la rivière Nouvelle.

Le projet total évalué à près d’un million de dollars. Les deux tiers de la facture serviraient à rénover le bâtiment principal. C’est un projet quand même qui va nécessiter des coûts, oui, mais à long terme, c’est un projet qui sera rentable, fait valoir Mme Dugas.

Les chalets de l'Auberge Miguasha.

Les chalets de l’Auberge Miguasha surplombent les berges et le quai.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

L’administration municipale a déposé, le printemps dernier, une offre d’achat pour acquérir l’auberge. Avant de procéder à l’acquisition officielle et à la rénovation du site, les élus veulent convier la population à une assemblée publique ce printemps.

« On va présenter le projet et les gens auront quelques jours pour dire s’ils ne sont pas d’accord, Ça pourrait aller en référendum, mais si tout le monde est d’accord, on va de l’avant sans passer par ces étapes-là. »

— Une citation de  Rachel Dugas, mairesse de Nouvelle

Selon elle, ce projet est complémentaire aux efforts de la Ville visant à se réapproprier la zone portuaire. Si les négociations pour le quai ne viennent pas à terme, on aura l’option de l’auberge pour avoir accès à la plage et dynamiser le coin. C’est sûr que les deux ensemble, ça serait vraiment un projet très, très complet.

Rachel Dugas, photographiée en hiver, à l'extérieur.

Rachel Dugas a été élue mairesse de Nouvelle lors des élections municipales du 7 novembre dernier.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

En vertu de l’offre d’achat déposée par la Municipalité, elle disposait d’un an pour ficeler le montage financier de son projet. La date butoir est donc en mai prochain.

Selon le reportage d’Isabelle Larose



Reference-ici.radio-canada.ca

Leave a Comment