Les responsables de la santé de la Colombie-Britannique ont signalé mercredi 893 personnes hospitalisées avec COVID-19, dont 143 en soins intensifs, alors que la province a enregistré 18 décès supplémentaires dus à la maladie et 1 187 nouveaux cas.

Les nouveaux chiffres représentent 93 patients COVID-19 de moins hospitalisés, soit une diminution de près de 10% au cours des dernières 24 heures, ainsi que trois patients de moins aux soins intensifs.

Les hospitalisations globales, qui sont généralement en retard sur les pics et les creux des nouveaux cas, sont également en baisse de 10% par rapport à mercredi dernier, lorsque 988 personnes étaient hospitalisées pour la maladie.

Les décès sont également à la traîne des cas, de sorte que des nombres plus élevés reflètent la montée subite d’Omicron le mois dernier.

En raison d’un changement de rapport de données introduit le 14 janvier, les comparaisons d’hospitalisation d’un mois à l’autre ne seront plus disponibles avant le 14 février.

Le nombre de patients en soins intensifs a augmenté d’environ 5% par rapport à 136 il y a une semaine et de 50% par rapport à il y a un mois, lorsque 95 personnes se trouvaient aux soins intensifs.

Les experts disent que les hospitalisations sont un baromètre plus précis de l’impact de la maladie, car le nombre de nouveaux cas en Colombie-Britannique est probablement beaucoup plus élevé que celui signalé, maintenant que la province a atteint sa limite de tests en raison de la poussée d’Omicron.

Actuellement, la Colombie-Britannique compte 21 974 cas actifs de personnes infectées par le nouveau coronavirus.

Le bilan provincial des décès dus au COVID-19 est de 2 725 vies perdues sur 336 229 cas confirmés à ce jour.

Il y a un total de 54 éclosions actives dans les résidences-services, les établissements de soins de longue durée et les établissements de soins aigus.

Les éclosions de soins aigus comprennent :

  • Hôpital général régional de Nanaimo.
  • Hôpital du district de Cowichan.

Mercredi, 90,3 % des personnes de cinq ans et plus en Colombie-Britannique avaient reçu leur première dose d’un vaccin contre la COVID-19 et 84,8 % une deuxième dose.

Du 1er au 7 février, les personnes non complètement vaccinées représentaient 24,3 % des cas. Du 25 janvier au 7 février, ils représentaient 31,0 % des hospitalisations.

Au total, 2 347 591 personnes ont reçu une injection de rappel à ce jour.

Expiration des restrictions

Les restrictions concernant la taille des rassemblements doivent expirer le 16 février, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, a déclaré que la province est actuellement sur la bonne voie pour les voir assouplies ou levées.

Il dit que la positivité des tests diminue, ainsi que les hospitalisations, mais les autorités procèdent avec prudence car des centaines de personnes restent hospitalisées avec le virus.

Dix a également déclaré que les protestations contre les restrictions, aussi perturbatrices soient-elles, ne modifieront pas les politiques de santé publique.

Ces décisions sont prises par les responsables de la santé publique, qui sont informés par les données actuelles sur la COVID-19.

Lors d’une apparition médiatique mardi, on a demandé au premier ministre John Horgan s’il prévoyait de commencer à mettre fin aux mesures COVID-19 conformément à des provinces comme la Saskatchewan, qui est mettant fin à son programme de passeport vaccinal la semaine prochaine.

Horgan a déclaré que tout changement dans les restrictions sera à la discrétion de l’agent de santé provincial, le Dr Bonnie Henry.




Reference-www.cbc.ca

Leave a Reply

Your email address will not be published.