Les Canadiens manifestent leur solidarité avec l’Ukraine par des rassemblements et des appels au soutien | Nouvelles de Radio-Canada


Les Canadiens continuent de montrer leur soutien à l’Ukraine et à sa bataille féroce et urgente contre une invasion russe qui y a plongé la vie dans un chaos soudain.

Samedi a marqué le troisième jour de la vaste invasion de l’Ukraine par la Russie – une décision qui a suscité la condamnation de nombreux dirigeants mondiaux et déclenché une série de sanctions.

  • Quelles questions avez-vous sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie ? Envoyez un courriel à [email protected]

Cela a également incité des gens de partout au Canada à manifester leur solidarité avec le peuple ukrainien en participant à divers rassemblements et manifestations contre l’invasion, qui ont débuté jeudi.

Veiller “si loin de l’Ukraine”

Des centaines de personnes se sont rassemblées devant la Vancouver Art Gallery samedi après-midi pour montrer leur soutien au peuple ukrainien. Beaucoup dans la foule ont scandé “Stand with Ukraine!” à l’unisson.

Dans l’Est du Canada, un autre rassemblement à Saint John a vu des dizaines de personnes se réunir à l’hôtel de ville samedi pour participer à un rassemblement organisé par des membres locaux de la communauté ukrainienne.

Leurs pancartes exhortaient les gens à se tenir aux côtés de l’Ukraine et à mettre fin au conflit auquel la nation démocratique d’Europe de l’Est a été forcée de faire face.

Les gens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Saint John samedi pour assister à un rassemblement en Ukraine, alors que la nation d’Europe de l’Est tente de repousser un effort d’invasion russe en cours. (Julia Wright/CBC)

L’organisatrice du rallye, Oksana Posatska, a déclaré que tous s’étaient rassemblés “pour faire entendre nos voix haut et fort” et pour appeler au soutien de l’Ukraine.

“Nous sommes si loin de l’Ukraine”, a déclaré Posatska, qui vivait dans la ville ukrainienne de Lviv. “Mais nous pouvons demander de l’aide.”

À Halifax, Nadia Timoshenko a déclaré que la crise en Ukraine l’avait durement touchée en raison de ses liens profonds avec la population et la culture du pays. (Haley Ryan/CBC)

Lors d’un rassemblement à Halifax qui a attiré des centaines de personnes samedi, Nadia Timoshenko a déclaré que sa famille avait des racines en Ukraine et qu’elle avait encore des parents éloignés qui y vivaient.

“Je pense qu’il est important que les Ukrainiens et tous les humains se rassemblent et s’opposent à cela”, a déclaré Timoshenko à CBC News.

“Cela ne devrait pas arriver en Ukraine ou n’importe où dans le monde.”

Une vue de certaines des personnes qui se sont rassemblées à St. John’s samedi pour soutenir l’Ukraine, son peuple et ceux qui luttent contre l’invasion russe en cours. (Henrike Wilhelm/CBC)

Un rassemblement samedi à St. John’s a vu des membres de la communauté ukrainienne locale parler de comment le conflit les a impactés. Des centaines de personnes ont assisté à l’événement, y compris des politiciens locaux.

Elle s’est terminée par le hissage du drapeau ukrainien devant l’hôtel de ville de St. John’s et le chant de l’hymne national ukrainien.

Les manifestations en cours au Canada font écho aux sentiments de ceux qui s’opposent à la guerre dans le monde entier.

“Je veux juste dire: ‘[Russian President Vladimir] Poutine, arrêtez ça, retrouvez votre raison », a déclaré Hiroshi Sawada, lors d’un entretien avec Reuters lors d’une manifestation à Tokyo samedi.

Il y a aussi eu des gens en Russie qui ont protesté contre la guerre depuis le début de l’invasion.

L’Associated Press a rapporté samedi de petites manifestations de rue à Moscou, Saint-Pétersbourg et dans d’autres villes russes.

“Difficile pour nous d’être ici”

À Ottawa, des dizaines de manifestants arborant les épaisses rayures bleues et jaunes du drapeau ukrainien se sont rassemblés samedi après-midi sur un trottoir enneigé devant l’ambassade de Russie.

Des dizaines de manifestants portant les épaisses rayures bleues et jaunes du drapeau ukrainien se sont rassemblés devant l’ambassade de Russie à Ottawa samedi après-midi. (Radio-Canada)

Portant des pancartes pleines de colère envers la Russie et Poutine, les manifestants – certains originaires de Kiev, avec des membres de leur famille toujours dans la capitale ukrainienne – ont scandé alors que les voitures qui passaient klaxonnaient en signe de solidarité.

“C’est difficile pour nous d’être ici et de ne pas pouvoir les aider de quelque manière que ce soit, [other than] avec notre amour et notre soutien”, a déclaré la manifestante Irena Abramova. “J’ai peur que mon peuple meure.”

Une veillée aux chandelles a également eu lieu samedi soir devant l’ambassade d’Ukraine à Ottawa.

Des drapeaux ukrainiens bleus et jaunes sont exposés samedi lors d’une manifestation devant le consulat russe à Montréal. (Daniel Thomas/CBC/Radio-Canada)

Dans d’autres provinces, un groupe de manifestants s’est rassemblé samedi devant le consulat de Russie à Montréal.

Et à Winnipeg, environ 2 000 personnes se sont rendues à un rassemblement organisé par le Congrès des Ukrainiens canadiens devant l’Assemblée législative du Manitoba.

“Nous voulons que le monde ne se contente pas de nous regarder et de dire:” Nous sommes désolés que cela vous arrive “”, a déclaré la participante Halyna Shtoyko, qui est arrivée au Canada depuis l’Ukraine à l’adolescence il y a plus de 20 ans. “Nous voulons de l’aide, toute l’aide que nous pouvons obtenir.”

Peurs pour les proches

Varvara Shmygalova vit maintenant à Toronto, mais vivait auparavant à Kiev. Elle a des proches qui vivent toujours en Ukraine et le péril auquel ils sont confrontés est constamment dans son esprit, en particulier avec le bombardement d’immeubles près de l’appartement où vivent ses grands-parents dans la capitale ukrainienne.

Un militaire ukrainien prend position samedi sur la base aérienne militaire de Vasylkiv, dans la région de Kiev. (Maksim Levin/Reuters)

“C’est vraiment horrible et déchirant”, a-t-elle déclaré à CBC News Network samedi matin. “Tout cela est très, très effrayant.”

Shmygalova a remercié toutes les personnes au Canada qui offrent leur soutien à l’Ukraine et les a exhortées à continuer de le faire.

Samedi, le ministre ukrainien de la Santé a déclaré qu’au moins 198 Ukrainiens avaient été tués et plus de 1 000 autres blessés.

Et plus de 150 000 réfugiés ukrainiens sont passés dans les pays voisins depuis le lancement de l’invasion jeudi, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Filippo Grandi a tweeté samedi.

L’invasion est survenue après une accumulation prolongée de troupes russes le long des frontières de l’Ukraine et une série d’avertissements croissants de la part des dirigeants occidentaux qu’une telle action était de plus en plus probable.

Des images recueillies par drone donnent un aperçu d’une longue file de véhicules en Ukraine se dirigeant samedi vers le poste frontière de Sheyni avec la Pologne. (Natalie Thomas/Reuters)




Reference-www.cbc.ca

Leave a Comment