Le premier ministre du Québec, François Legault, condamne « l’agression russe » lors de l’invasion de l’Ukraine | The Canadian News


Le premier ministre du Québec, François Legault, dit que son cœur est avec l’Ukraine et que la province fera sa part pour accueillir les réfugiés après que le président russe Vladimir Poutine a lancé une attaque militaire à grande échelle contre ce pays d’Europe de l’Est.

“C’est complètement inacceptable ce que fait le président Poutine”, a-t-il déclaré aux journalistes lors d’une conférence de presse jeudi après-midi.

“C’est terrible ce que vit le peuple ukrainien.”

Legault avait écrit une lettre en ligne plus tôt dans la journée exprimant sa solidarité avec l’Ukraine et les Québécois d’origine ukrainienne – dont il estime qu’ils sont environ 40 000.

Il a décrit s’être réveillé tôt le matin avec des “images horribles” d’une “nouvelle guerre en Europe”.

«Je sais que beaucoup de gens s’inquiètent pour leurs amis et leurs proches laissés pour compte. Nos pensées sont toutes avec vous », a déclaré Legault.

L’histoire continue sous la publicité

Lire la suite:

Les Montréalais se mobilisent pour montrer leur soutien à l’Ukraine face à l’invasion russe

La province « condamne également fermement l’agression russe » en Ukraine et espère qu’un cessez-le-feu aura lieu rapidement.

« Le gouvernement fédéral peut compter sur notre entière collaboration dans les efforts qu’il entreprendra à cet égard, a déclaré Legault.

Poutine a annoncé tôt jeudi matin qu’une “opération militaire spéciale” aurait lieu dans l’est de l’Ukraine, mais a déclaré que la Russie n’avait pas pour objectif d’occuper le pays.

Pourtant, plusieurs zones à travers l’Ukraine ont été ciblées par des frappes de missiles – incitant les Ukrainiens à commencer à fuir – tandis que les forces russes ont également débarqué des troupes sur la côte sud du pays.

Au moins 40 personnes ont été tuées et des dizaines ont été blessées par les bombardements russes, a déclaré un conseiller du bureau présidentiel ukrainien.

Des embouteillages sont observés alors que les gens quittent la ville de Kiev, en Ukraine, le jeudi 24 février 2022.

AP Photo/Emilio Morenatti

Legault a déclaré que la province fera sa part pour accueillir les réfugiés ukrainiens dans les semaines et les mois à venir.

L’histoire continue sous la publicité

“Nous sommes également prêts à offrir une aide matérielle humanitaire chaque fois que possible”, a-t-il écrit.

Le ministre des Relations internationales du Québec a réitéré l’offre d’aide de Legault, ajoutant que le gouvernement est prêt à soutenir la communauté ukrainienne locale ainsi que ceux qui fuient le pays.

“Nous pouvons aussi accueillir et accueillir des réfugiés d’Ukraine”, a déclaré Nadine Girault.


Cliquez pour lire la vidéo : « Le ministre des Relations internationales du Québec offre son soutien à l'Ukraine »



Le ministre québécois des Relations internationales offre son soutien à l’Ukraine


Le ministre québécois des Relations internationales offre son soutien à l’Ukraine

Avec l’escalade des tensions mercredi et peu avant le lancement de l’opération militaire, l’Assemblée nationale de la province a unanimement exprimé sa sympathie et son soutien au peuple ukrainien.

La chef libérale du Québec, Dominique Anglade, a qualifié l’invasion de “dévastatrice”, affirmant qu’il s’agissait d’une attaque contre la démocratie. Les Ukrainiens contraints de quitter leur domicile sont “les bienvenus ici” s’ils peuvent venir, a-t-elle ajouté.

Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire, a déclaré que l’attaque en cours était « extrêmement inquiétante ». Joël Arseneau du Parti Québécois l’a décrit comme « un jour sombre pour la démocratie dans le monde occidental ».

L’histoire continue sous la publicité

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a également condamné l’invasion jeudi matin, affirmant qu’elle violait la Charte des Nations Unies. Le drapeau ukrainien a été hissé à l’hôtel de ville dans l’après-midi.

« La Ville de Montréal est solidaire du peuple ukrainien, avec qui nous partageons une relation historique et profonde », a-t-elle déclaré. “Mon cœur va aux victimes innocentes.”

Le premier ministre du Québec a exhorté à former un « front commun avec nos alliés européens et américains ».

« Je suis convaincu qu’ensemble, nous saurons défendre nos démocraties et les principes fondamentaux de nos sociétés », a déclaré Legault. “Mon cœur est avec le peuple ukrainien.”

L’histoire continue sous la publicité

“Cela crée de l’incertitude”

Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a déclaré que l’invasion pourrait avoir un impact économique sur la province, avertissant que les prix de l’essence pourraient augmenter.

“L’évolution des dernières heures est préoccupante”, a-t-il déclaré aux journalistes à l’Assemblée nationale. « Cela crée de l’incertitude.

“La Russie étant un important producteur d’énergie, elle augmente les prix de l’énergie, crée de l’inflation et pourrait ralentir l’économie mondiale.”

Lire la suite:

Le monde condamne la “violence” de Poutine après le lancement d’une opération militaire par la Russie en Ukraine

Girard a déclaré que la province pourrait mettre de l’argent de côté dans le prochain budget provincial du 22 mars afin de contrer les impacts économiques possibles de l’invasion russe en Ukraine.

“Dans la mesure où il y a plus d’incertitude, il peut être nécessaire d’avoir des réserves plus importantes”, a-t-il déclaré.

Le porte-parole libéral en matière de finances, Carlos Leitão, a déclaré que le prix du pétrole allait probablement grimper et que Girard devrait mettre de côté “quelques milliards de dollars” dans son budget compte tenu de l’évolution de la situation en Europe de l’Est.

avec des fichiers de Sean Boynton de Global News, Ahmar Khan, Aaron D’Andrea, Dan Spector et La Presse Canadienne


Cliquez pour lire la vidéo : 'Freeland lance un appel aux Ukrainiens-Canadiens au milieu de l'attaque russe : 'Il est maintenant temps pour nous d'être forts''



Freeland lance un appel aux Ukrainiens-Canadiens au milieu de l’attaque russe : « Il est maintenant temps pour nous d’être forts »


Freeland lance un appel aux Ukrainiens-Canadiens au milieu de l’attaque russe : « Il est maintenant temps pour nous d’être forts »

© 2022 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.




Reference-globalnews.ca

Leave a Comment