Le coût élevé de l’électricité attise l’engouement pour le solaire


Les variations dans les prix de l’électricité sont un facteur majeur, constate le cofondateur de l’entreprise Zeno Renewables, Kai Fahrion.

Selon l’entrepreneur, qui est dans l’industrie des énergies renouvelables depuis sept ans, les clients ont commencé à se tourner vers le solaire quand une vague de froid a provoqué une hausse soudaine du prix de l’électricité et du gaz naturel, l’année dernière.

Et puis, l’année dernière, en octobre et en novembre, plusieurs fournisseurs d’électricité ont envoyé une lettre à leurs consommateurs pour les prévenir que les prix allaient augmenter. Cela a été un déclencheur pour beaucoup de personnes […] Plusieurs se sont tournées vers nous pour savoir comment compenser ces coûts, explique-t-il.

L’entreprise qui se spécialise dans les installations résidentielles prévoit recruter de 30 à 40 personnes supplémentaires d’ici la fin de l’année pour répondre à la demande croissante.

Alexander Tyndale, le fondateur d’une entreprise concurrente, Solar YYC, se prépare également à ce que le nombre de ses chantiers double de cette année.

Selon lui, la hausse de la taxe carbone et l’arrêt progressif des centrales au charbon conduisent à des prix de l’électricité plus élevés que par le passé, sans que l’on puisse envisager une pause à ce sujet.

Pour les gens, c’est un incitatif à s’intéresser aux panneaux solaires. Ceux qui sont déjà passés à cette source d’énergie applaudissent la hausse des prix parce que cela leur rapporte plus d’argent, observe-t-il.

Les factures d’électricité ont tellement augmenté que le protecteur des consommateurs, l’Alberta Utilities Advocate, a reçu des centaines de plaintes, cet hiver. Le gouvernement albertain leur accordera une remise de 150 $ pour compenser ces coûts élevés.

Une installation de plus en plus abordable

D’autres facteurs incitent cependant les Albertains à privilégier le solaire, selon M. Tyndale. La multiplication du nombre d’entreprises a contribué à une diminution du coût d’installation. De nombreux incitatifs financiers ont été lancés ou sont en cours d’élaboration.

Des panneaux solaires sur une maison.

Les installations de panneaux solaires demandent un investissement d’au moins 15 000 $,
en fonction du toit et de l’orientation de la maison.

Photo : Zeno Renewables

Le gouvernement fédéral a ainsi mis en place une subvention d’un montant maximal de 5000 $ pour aider les Canadiens à améliorer l’efficacité énergétique de leur maison. Un prêt sans intérêt a également été évoqué dans le budget.

La Ville de Calgary a, pour sa part, prévu un programme de prêt à taux préférentiel attaché à l’impôt sur la propriété.

Une fois que ces programmes seront en place, cela va démocratiser le solaire, affirme le fondateur de Solar YYC, dont les clients étaient surtout de la classe moyenne supérieure.

Des obstacles encore présents

L’installation de panneaux solaires représente encore un investissement important évalué, en moyenne, à un montant variant entre 15 000 $ et 20 000 $.

Même si les panneaux permettent de produire toute l’électricité consommée, des frais de distribution et de transmission existent toujours pour couvrir le raccordement de la maison au système électrique.

Portrait de Kai Fahrion.

Kai Fahrion est le cofondateur de l’entreprise Zeno Renewables, qui est en activité depuis 2015.

Photo : Zeno Renewables

Le système albertain permet cependant aux consommateurs de transformer leur surplus d’énergie, souvent l’été, en crédits pour réduire leur facture l’hiver. Nous disons généralement aux gens qu’ils arrivent à réduire leur facture de 75 % à 80 % dans l’année, estime M. Fahrion.

Le plus gros obstacle à cet intérêt croissant du solaire est la question de l’approvisionnement, ajoute-t-il. Son entreprise effectuait ses prévisions de commande tous les trois mois, ce qui n’est plus possible aujourd’hui.

« Nous recevons, en mars, des commandes effectuées en septembre. »

— Une citation de  Kai Fahrion, cofondateur de Zeno Renewables

Le type de produit en rupture de stock varie régulièrement, ce qui complique un peu plus l’approvisionnement, selon M. Fahrion.

Alexander Tyndale croit cependant que le marché du solaire albertain a atteint assez d’années de maturité pour faire face à la demande croissante.

Selon l’organisme Solar Alberta, plus de 6700 systèmes de microproduction solaire sont installés dans la province.



Reference-ici.radio-canada.ca

Leave a Comment