L’Alberta lève presque toutes les restrictions restantes liées au COVID-19 le 1er mars | Nouvelles de Radio-Canada


Presque toutes les restrictions de santé publique restantes en Alberta seront levées mardi alors que la province passe à la deuxième phase du passage à une approche endémique du COVID-19.

La « grande majorité » des restrictions prendra fin, a déclaré samedi le premier ministre Jason Kenney, lors d’une cérémonie d’inauguration au nouvel hôpital régional de Grande Prairie.

“Je sais que certains accueillent la levée des restrictions avec des émotions mitigées. Mais je tiens à vous rappeler que l’Alberta n’est pas seule dans cette approche”, a déclaré Kenney. Il a noté que d’autres juridictions, comme le Royaume-Uni, lèvent également les restrictions.

En dessous de Étape 2, exigences scolaires restantes ; dépistage jeunesse pour activités récréatives et sportives; les limites de capacité dans les grandes salles et les lieux de divertissement ; les restrictions d’exploitation des restaurants et des bars tels que les services d’alcool ; toutes les limites de rassemblement social ; et les exigences obligatoires en matière de travail à domicile seront toutes levées.

Le masquage intérieur ne sera plus nécessaire, sauf, a déclaré Kenney, dans les «environnements à haut risque», y compris les transports en commun, les installations des services de santé de l’Alberta et les établissements de soins continus.

Le plan en trois étapes du gouvernement de l’Alberta pour lever les restrictions avait l’étape 2 commençant le 1er mars, si les hospitalisations avaient toujours une tendance à la baisse.

“Heureusement, tous les signes ici et à travers le monde suggèrent que le pire du COVID-19 est derrière nous. La pression sur notre système de santé diminue à mesure que les hospitalisations dues au COVID-19 diminuent”, a déclaré Kenney.

Vendredi, il y avait 1 259 personnes hospitalisées pour COVID-19, dont 88 en soins intensifs.

Données provinciales montre que les hospitalisations hors USI ont généralement diminué pendant plus de deux semaines, tandis que le nombre d’admissions en USI a chuté de près de 30% au cours de la semaine dernière.

Les données ne montrent “aucune preuve à ce stade suggérant que notre transition vers la normale affecte négativement notre système de santé”, a déclaré Kenney.

Le ministre de la Santé, Jason Copping, qui s’est joint à l’annonce de samedi, a noté que le gouvernement continuerait de surveiller le COVID-19 dans la province.

“Nous procédons à notre transition avec soin et prudence, c’est pourquoi nous maintenons des protections pour des endroits tels que les soins continus [settings] et les hôpitaux », a déclaré Copping.

“Cela dit, nous sommes confiants dans notre approche.”

Le premier ministre avait prévu le passage à l’étape 2 plus tôt cette semaine.

Dans le cadre de l’étape 1, qui a débuté le 9 février, l’Alberta a supprimé le programme d’exemption des restrictions – la version provinciale du passeport vaccinal – et «la plupart des restrictions associées».

Les limites de capacité dans les «grandes installations» et les lieux de divertissement ont été étendues, et la consommation de nourriture et de boissons a été autorisée dans les sièges.

Les exigences de masquage obligatoires dans les écoles et pour les enfants de moins de 13 ans dans tous les contextes ont été supprimées le 14 février.

Mais il y avait toujours des restrictions en place pour les “entités de restauration” et la distance physique entre les personnes de différents ménages était encouragée.

Fin du règlement sur les masques de Calgary

La ville de Calgary a déclaré que son règlement sur les masques prendra fin une fois les restrictions levées mardi.

La ville est “prudemment optimiste” quant à l’entrée dans cette phase de la pandémie, a déclaré samedi Susan Henry, chef de l’Agence de gestion des urgences de Calgary, dans un communiqué de presse.

“Certains d’entre nous accueilleront favorablement la levée des restrictions tandis que d’autres préféreront continuer à porter des couvre-visages et suivre d’autres précautions”, a déclaré Henry.

“Nous devons être gentils et compatissants les uns envers les autres, respecter ces choix personnels et faire en sorte que chacun puisse se déplacer à la vitesse avec laquelle il se sent à l’aise.”

La ville a rappelé aux habitants qu’ils doivent continuer à porter des masques jusqu’à mardi.



Reference-www.cbc.ca

Leave a Comment