Jean accuse le camp de Kenney de tricherie et d’avoir enfreint la loi lors du vote à la direction


La bataille pour la direction du Parti conservateur uni et la présidence du premier ministre de l’Alberta a atteint un point d’ébullition mercredi, le député élu Brian Jean accusant les partisans de Jason Kenney de tricherie et d’avoir enfreint la loi.

Ceci, après que le conseil d’administration de l’UCP a décidé mardi soir de modifier les règles de son prochain examen de la direction en annulant le vote en personne à Red Deer en faveur des bulletins de vote par correspondance de tous les membres.

“Ne vous y trompez pas, un vote par correspondance précipité est une formule de fraude et de tricherie. L’UCP ne peut pas survivre à un autre vote entaché”, a écrit Jean dans un communiqué mercredi.

Il soutient que les votes à la direction de l’UCP doivent être effectués en personne pour “empêcher les votes frauduleux”.

Jean a ensuite déclaré que l’argent de tiers était utilisé pour acheter des adhésions pour les électeurs pro-Kenney et il a demandé une enquête par Elections Alberta.

“Tout au long du week-end dernier, nous avons entendu des organisateurs de certaines communautés dire que Jason Kenney recrutait des milliers de membres à Edmonton et à Calgary qui n’avaient jamais payé leur adhésion. C’est contraire à l’éthique. Mais c’est aussi une violation de la loi albertaine”, a-t-il accusé.

L’ancien chef du parti Wildrose a déclaré qu’il consulterait ses avocats et aurait plus à dire jeudi.

Un porte-parole de la campagne de Kenney a nié les allégations et pointé du doigt les partisans de Jean.

“Chaque membre s’est inscrit via un événement de campagne organisé par l’équipe de Jason Kenney a signé ses formulaires et payé les frais de 10 $”, a écrit Harrison Fleming dans un communiqué.

“Nous serions heureux de tout audit de nouveaux membres, y compris ceux signés par Brian Jean et la campagne à laquelle il participe, qui est officiellement offrant un” soutien financier “pour amener les gens à Red Deer.”

La dernière confrontation à la direction entre Kenney et Jean faisait toujours l’objet d’une enquête par la GRC mercredi, un concours qui a attiré des dizaines de milliers de dollars d’amendes.

“Il ne s’agit pas des règles de l’examen, il s’agit d’un manque de confiance des membres de l’UCP envers l’exécutif et le bureau du premier ministre”, a déclaré le politologue Duane Bratt à CTV News Edmonton.

VOTE RED DEER ANNULÉ, BULLETINS DE VOTE À ENVOYER PAR LA POSTE

Plus de 15 000 personnes se sont inscrites pour le vote en personne à Red Deer, et on s’attendait à ce que jusqu’à 20 000 se présentent à l’hôtel Cambridge le 9 avril. Environ 2 800 étaient au congrès de fondation du parti en 2018.

La présidente de l’UCP, Cynthia Moore, a déclaré que le parti devrait “célébrer” “l’intense intérêt” à voter sur la performance du chef Jason Kenney.

“Nous avons répondu aux milliers d’entre vous qui nous ont demandé de faciliter la participation de nos membres de base, en éliminant les frais d’inscription et la nécessité de voyager”, a écrit Moore dans une lettre aux membres.

Le vote, et comment il devrait être fait, était déjà entouré de controverse.

Jean a rallié des soutiens pendant des mois dans le but de vaincre Kenney, et la semaine dernière, un membre du personnel du gouvernement a lancé un appel «urgent» à l’aide pour sauver l’emploi du premier ministre.

Lundi, des sources ont déclaré à La Presse canadienne que l’UCP envisageait d’autoriser le vote sur trois jours, chaque jour dans une ville différente : Edmonton, Red Deer et Calgary.

Mardi, 33 présidents d’associations de circonscription ont écrit une lettre demandant que le vote reste à Red Deer et seulement là-bas. Ces demandes ont été reflétées par Jean qui a également qualifié les changements de règles de “parodie”.

“Cela change les fondements de la base de la réunion, et le faire après la date limite de 23h59 samedi soir, cela ne passe tout simplement pas le test de l’odeur”, a déclaré Rob Smith, président de l’association de circonscription UCP pour Olds- Didsbury-Trois Collines.

“Le cirque continue. Si seulement ils mettaient autant d’efforts à gouverner pour les Albertains qu’ils en ont fait pour truquer leurs propres votes”, a écrit le député indépendant Todd Loewen sur Facebook.

Les personnes qui ont payé les frais d’inscription de 99 $ pour voter se sont vu offrir la possibilité d’un remboursement ou de faire de cet argent un don au parti.

“Nous déplaçons l’assemblée générale extraordinaire du 9 avril en ligne afin que chaque membre puisse participer”, indique la lettre de Moore.

Moore a déclaré qu’un cabinet d’audit national serait chargé de superviser le vote et que de plus amples informations seraient publiées “dans les jours à venir”.


Avec des fichiers de Chelan Skulski de CTV News Edmonton et de La Presse Canadienne



Reference-edmonton.ctvnews.ca

Leave a Comment