Déclaration des alliés occidentaux sur de nouvelles sanctions contre la Russie


Le logo Swift est placé sur les couleurs des drapeaux ukrainien et russe dans cette illustration prise, Bosnie-Herzégovine, le 25 février 2022. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

26 février (Reuters) – Washington et ses alliés ont décidé samedi de bloquer l’accès de certaines banques russes au système de paiement international SWIFT dans le cadre de nouvelles sanctions contre Moscou alors qu’il poursuit son assaut contre l’Ukraine.

Voici la déclaration des alliés dans son intégralité :

DÉCLARATION CONJOINTE SUR D’AUTRES MESURES ÉCONOMIQUES RESTRICTIVES

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Nous, les dirigeants de la Commission européenne, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Royaume-Uni, du Canada et des États-Unis, condamnons la guerre de choix de Poutine et les attaques contre la nation et le peuple souverains d’Ukraine. Nous soutenons le gouvernement ukrainien et le peuple ukrainien dans leurs efforts héroïques pour résister à l’invasion russe. La guerre de la Russie représente une attaque contre les règles et normes internationales fondamentales qui ont prévalu depuis la Seconde Guerre mondiale, que nous nous sommes engagés à défendre. Nous demanderons des comptes à la Russie et veillerons collectivement à ce que cette guerre soit un échec stratégique pour Poutine.

La semaine dernière, parallèlement à nos efforts diplomatiques et à notre travail collectif pour défendre nos propres frontières et pour aider le gouvernement et le peuple ukrainiens dans leur lutte, nous, ainsi que nos autres alliés et partenaires dans le monde, avons imposé des mesures sévères aux principales institutions et banques, et sur les architectes de cette guerre, dont le président russe Vladimir Poutine.

Alors que les forces russes lancent leur assaut sur Kiev et d’autres villes ukrainiennes, nous sommes résolus à continuer d’imposer à la Russie des coûts qui l’isoleront davantage du système financier international et de nos économies. Nous mettrons en place ces mesures dans les prochains jours.

Plus précisément, nous nous engageons à prendre les mesures suivantes :

Tout d’abord, nous nous engageons à faire en sorte que certaines banques russes soient supprimées du système de messagerie SWIFT. Cela garantira que ces banques sont déconnectées du système financier international et nuira à leur capacité à opérer à l’échelle mondiale.

Deuxièmement, nous nous engageons à imposer des mesures restrictives qui empêcheront la Banque centrale russe de déployer ses réserves internationales d’une manière qui compromettrait l’impact de nos sanctions.

Troisièmement, nous nous engageons à agir contre les personnes et les entités qui facilitent la guerre en Ukraine et les activités nuisibles du gouvernement russe. Plus précisément, nous nous engageons à prendre des mesures pour limiter la vente de citoyenneté – les soi-disant passeports dorés – qui permettent aux Russes fortunés liés au gouvernement russe de devenir citoyens de nos pays et d’avoir accès à nos systèmes financiers.

Quatrièmement, nous nous engageons à lancer la semaine prochaine un groupe de travail transatlantique qui assurera la mise en œuvre effective de nos sanctions financières en identifiant et en gelant les avoirs des personnes et des entreprises sanctionnées qui existent dans nos juridictions. Dans le cadre de cet effort, nous nous engageons à appliquer des sanctions et d’autres mesures financières et coercitives à d’autres responsables et élites russes proches du gouvernement russe, ainsi qu’à leurs familles et à leurs facilitateurs pour identifier et geler les avoirs qu’ils détiennent dans nos juridictions. . Nous engagerons également d’autres gouvernements et travaillerons pour détecter et perturber le mouvement des gains mal acquis, et pour empêcher ces personnes de cacher leurs avoirs dans des juridictions du monde entier.

Enfin, nous renforcerons notre coordination contre la désinformation et les autres formes de guerre hybride.

Nous sommes aux côtés du peuple ukrainien en cette heure sombre. Même au-delà des mesures que nous annonçons aujourd’hui, nous sommes prêts à prendre de nouvelles mesures pour demander des comptes à la Russie pour son attaque contre l’Ukraine.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.



Reference-www.reuters.com

Leave a Comment