Chiffres clés de la COVID-19 dans la région d’Ottawa aujourd’hui | Nouvelles de Radio-Canada


  • Ottawa n’a aucun patient local atteint de COVID-19 actif dans une unité de soins intensifs d’un hôpital.
  • Le signal des eaux usées de la ville a atteint un plateau.
  • Soixante pour cent des résidents d’Ottawa âgés de 12 ans et plus reçoivent une troisième dose de vaccin contre la COVID-19.

Mise à jour d’Ottawa d’aujourd’hui

Il y a 11 résidents d’Ottawa dans les hôpitaux locaux qui sont traités pour le COVID-19, selon la mise à jour de mercredi de Santé publique Ottawa (SPO). Ce nombre se situe entre 10 et 20 depuis 10 jours.

Pour la première fois depuis fin décembre, aucun des patients n’est traité dans une unité de soins intensifs.

Les chiffres des hôpitaux n’incluent pas les personnes qui sont venues à l’hôpital pour d’autres raisons et qui ont ensuite été testées positives pour COVID-19. Ils ne couvrent pas non plus les personnes ayant des problèmes persistants de COVID-19 ou les patients transférés d’autres unités de santé.

OPH partage ces chiffres plusieurs fois par semaine. Ils ont nettement baissé cette semaine.

Santé publique Ottawa a un décompte des hôpitaux COVID-19 qui montre tous les patients hospitalisés dont le test COVID est positif, y compris ceux admis pour d’autres raisons. Ils étaient 16 au 28 février. (Santé publique Ottawa)

le niveau moyen de coronavirus dans les eaux usées d’Ottawa est maintenant stable, avec des signes potentiels d’une légère augmentation. C’est environ trois fois plus élevé qu’avant la vague de la variante Omicron.

Les chercheurs mesurant les niveaux de nouveau coronavirus dans les eaux usées d’Ottawa ont constaté qu’ils diminuaient lentement, avec une légère augmentation récente en utilisant des données jusqu’au 27 février. (613covid.ca)

Alors qu’Omicron submerge et limite les tests, le nombre réel de cas à Ottawa est plus élevé que le nombre confirmé et certains nombres familiers sont affectés.

Le médecin hygiéniste d’Ottawa a déclaré lundi que les résidents devraient continuer d’évaluer les risques pour leur situation personnelle alors que l’Ontario supprime ses limites de capacité et de collecte et les exigences de preuve de vaccination.

Le taux de positivité moyen pour ceux qui ont reçu des tests PCR à l’extérieur des maisons de soins de longue durée reste autour de 11 %, tandis que le taux moyen à l’intérieur des maisons reste autour de 5 %.

Mercredi, OPH a signalé 127 autres cas de COVID-19 et plus aucun décès.

La moyenne mobile sur sept jours des cas de COVID-19 nouvellement confirmés exprimés pour 100 000 habitants se situe autour de 80.

Vaccins

913 317 : Le nombre de résidents d’Ottawa âgés de cinq ans et plus avec au moins une dose du vaccin COVID-19, soit environ 200 de plus que lundi. Cela représente 92 % de la population admissible.

872 464 : Le nombre de résidents d’Ottawa âgés de cinq ans et plus avec une deuxième dose, environ 200 de plus que lundi. Quatre-vingt-huit pour cent de la population éligible reçoit désormais au moins deux doses.

37 712 : Le nombre d’enfants à Ottawa âgés de 5 à 11 ans qui ont reçu leur deuxième dose, soit environ 150 de plus que lundi et 48 % de ce groupe d’âge. La progression de la première dose a stagné à environ 70 %.

550 203 : Le nombre d’Ottaviens âgés de 12 ans et plus avec une troisième dose, environ 3 000 de plus que lundi. Cela couvre 60 p. 100 de ces résidents; les enfants plus jeunes ne sont admissibles qu’aux troisièmes doses s’ils ont certains problèmes de santé.

Dans toute la région

À l’extérieur d’Ottawa, la région élargie compte environ 50 hospitalisations liées au COVID-19 et 15 de ces patients nécessitent des soins intensifs. Ces chiffres diminuent lentement et n’incluez pas la santé publique de Hastings Prince Edward (HPE).

Cette région reste stable avec 25 hospitalisations locales.

Cinq patients COVID locaux restent dans les comtés de Leeds, Grenville et Lanark (LGL) depuis leur mise à jour de mercredi. C’est stable depuis plus de deux semaines.

Les niveaux d’eaux usées sont stable sur les sites de la région de Kingston, et stable ou en baisse dans LGL, chacun avec des données jusqu’au 28 février. Des trois sites à l’est d’Ottawa, seul Casselman a vu les niveaux augmenter avec des données jusqu’au 23 février.



Reference-www.cbc.ca

Leave a Comment