Ce que vous devez savoir sur la COVID-19 à Ottawa le mercredi 2 mars | Nouvelles de Radio-Canada


DEVELOPPEMENTS récents:

Un retour au bureau n’est peut-être pas trop lointain pour certains fonctionnaires, selon le président du Conseil du Trésor du Canada.

La députée d’Ottawa-Vanier, Mona Fortier, qui dirige également le Conseil du Trésor, a publié une déclaration permettant aux ministères et organismes de «reprendre leur planification pour augmenter graduellement l’occupation des bâtimentstout en continuant de respecter le bon usage des pratiques de prévention en milieu de travail. »

Les entreprises ontariennes peuvent continuer à demander à leurs clients une preuve de vaccination contre la COVID-19, même si la province ne l’exige plus — mais pourrait avoir des difficultés à le fairedisent les experts en droit constitutionnel.

Les hospitalisations liées à la COVID-19 et la moyenne des eaux usées liées au coronavirus à Ottawa sont stables. Santé publique Ottawa (SPO) a signalé un autre décès par COVID mardi et le Bureau de santé de l’est de l’Ontario en a signalé deux.

Les chiffres à surveiller

Les tests ne peuvent pas répondre à la demande du grand public en raison de la variante contagieuse d’Omicron, ce qui signifie que de nombreuses personnes atteintes de COVID-19 ne seront pas reflétées dans le nombre de cas. Les hospitalisations et la surveillance des eaux usées peuvent aider à combler certaines des zones grises.

Le niveau moyen de coronavirus dans les eaux usées d’Ottawa baisse lentement. C’est goutte dans les sites de la région de Kingston et à l’est d’Ottawa, c’est seulement en hausse à Casselman.

Il y a 14 résidents d’Ottawa dans les hôpitaux locaux pour le traitement du COVID-19 actif selon le rapport de mardi de SPO. L’un d’eux a besoin de soins intensifs.

Le nombre global d’hospitalisations est plus élevé si vous incluez les personnes hospitalisées pour d’autres raisons qui ont la COVID-19. Ils étaient 66 samedi.

Ottawa a eu 62 753 cas confirmés de COVID-19. Il y a 857 cas actifs connus et 742 résidents sont décédés des suites de la maladie.

Les communautés à l’extérieur d’Ottawa comptent environ 55 hospitalisations liées au COVID-19. Une quinzaine d’entre eux ont encore besoin de soins intensifs. Ces chiffres n’incluez pas la santé publique de Hastings Prince Edward.

Dans le reste de l’Est de l’Ontario, 387 personnes atteintes de COVID-19 sont décédées. Le nombre de morts est de 287 dans l’ouest du Québec.

Quelles sont les règles?

Est ontarien :

Il n’y a pas de capacité provinciale ni de limite de rassemblement. Les masques sont obligatoires dans les lieux publics intérieurs.

Le passeport vaccinal de la province n’est plus en place. Un mandat de vaccination pour le personnel et les visiteurs des foyers de soins de longue durée restera en place pour le moment.

Les entreprises et autres milieux peuvent toujours demander une preuve de vaccination.

Ouest du Québec

Les rassemblements à domicile dans les maisons n’ont plus aucune restriction, bien que les responsables de la santé recommandent 10 personnes ou trois ménages au maximum.

Les salles à manger et maintenant les bars sont ouverts à moitié. Les théâtres et les lieux de culte peuvent rouvrir avec des limites de capacité. Les magasins de détail n’ont plus de limites de capacité.

Les gymnases et les spas sont désormais ouverts et davantage de sports peuvent reprendre.

Les masques sont obligatoires à l’intérieur en public pour les personnes de 10 ans et plus.

Il existe des plans pour mettre fin aux limites de capacité et au passeport vaccinal le 14 mars. Ce passeport vaccinal est en place pour la plupart des personnes âgées de 13 ans et plus dans un nombre décroissant d’espaces publics.

Que puis-je faire?

La prévention

Le COVID-19 se propage principalement par des gouttelettes qui peuvent pendre dans l’air. Les gens peuvent être contagieux sans symptômes, même après avoir reçu un vaccin.

Les preuves suggèrent que la variante dominante d’Omicron est plus contagieuse que les autres types, mais généralement moins mortelle pour les personnes vaccinées sans conditions sous-jacentes.

Bien que cette vague ait atteint son apogée, ce niveau de propagation met en danger les personnes vulnérables. Certaines chirurgies retardées autour du pic peuvent reprendre.

Les responsables de la santé disent que les gens devraient se réengager envers les principes fondamentaux consistant à obtenir toutes les doses de vaccin auxquelles ils sont éligibles, à rester à la maison lorsqu’ils sont malades, à se masquer, à s’éloigner et à limiter les contacts étroits.

Les masques médicaux sont recommandés par rapport aux masques en tissu.

L’Ontario et le Québec autorisent certaines personnes à s’isoler pendant cinq jours dans certaines circonstances.

Un édifice fédéral à Gatineau, au Québec. Les ministères fédéraux ont reçu le feu vert pour planifier le retour au travail de leurs employés. (Jacques Corriveau/Radio Canada)

Voyage

Les voyageurs âgés de plus de 12 ans et quatre mois doivent être entièrement vaccinés pour monter à bord d’un avion, d’un train ou d’un navire maritime au Canada.

Le gouvernement fédéral ne déconseille plus les voyages internationaux non essentiels.

Les personnes doivent être entièrement vaccinées, pré-approuvées, asymptomatiques et testées négatives pour entrer au Canada. Les voyageurs peuvent désormais passer un test rapide autorisé.

Les États-Unis exigent que tous les adultes traversent une frontière être complètement vacciné. Les personnes qui voyagent là-bas auront besoin d’une preuve d’un récent test COVID-19 négatif.

Vaccins

Les vaccins freinent la propagation de toutes les variantes de COVID-19 et contribuent grandement à éviter les décès et les hospitalisations, sans offrir une protection totale.

Six vaccins COVID-19 sont sûrs et approuvés au Canada, avec certaines restrictions d’âge.

Les deux provinces locales recommandent généralement des doses pour les enfants âgés de cinq à 11 ans à au moins huit semaines d’intervalle pour une meilleure protection. Certaines autorités sanitaires disent que les parents peuvent demander un intervalle plus court.

Les conseils varient selon le moment, et non si, les gens devraient recevoir une troisième dose après avoir contracté le COVID-19. Les experts s’accordent à dire que les gens devraient attendre d’avoir récupéré.

Plus de 5,1 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 ont été administrées dans la région d’Ottawa-Gatineau, qui compte environ 2,3 millions d’habitants.

Est de l’Ontario

Les personnes éligibles peuvent chercher des rendez-vous provinciaux en ligne ou par téléphone au 1-833-943-3900.

Toute personne âgée de 18 ans et plus en Ontario peut réserver une troisième prise une fois que 84 jours se sont écoulés depuis la deuxième. Les troisièmes doses sont disponibles pour toute personne âgée de 12 à 17 ans une fois que 168 jours se sont écoulés.

Des quatrièmes doses sont offertes à certains groupes après la même attente de 84 jours.

Consultez les sites Web des bureaux de santé locaux pour plus de détails sur leurs cliniques. Les pharmacies et certains médecins de famille offrent également des vaccins via leurs propres systèmes de réservation.

Ouest du Québec

Les personnes éligibles peuvent obtenir un rendez-vous ou visiter un clinique sans rendez-vous permanente ou mobile.

Tous les adultes sont éligibles pour une troisième dose ; la recommandation générale entre le deuxième et le troisième est de trois mois.

Symptômes, traitement et tests

COVID-19[femininepeut aller d’une maladie semblable au rhume à une infection pulmonaire grave, avec des symptômes courants tels que fièvre, toux, maux de tête, vomissements et perte du goût ou de l’odorat.

Les symptômes “long-courriers” peuvent durer des mois.

L’Ontario et le Québec utilisent le traitement sur ordonnance Paxlovid de Pfizer pour la COVID-19 dans un premier temps sur les adultes à risque de graves problèmes de COVID-19.

Si vous avez des symptômes graves, appelez le 911.

La santé mentale peut aussi être touchés par la pandémie, et des ressources sont disponibles pour aider.

Dans l’est de l’Ontario :

Seules les personnes à haut risque présentant des symptômes ou à risque de maladie grave due au COVID-19 peuvent obtenir un test PCR vérifié en laboratoire en raison de la demande d’Omicron.

Les personnes qualifiées peuvent vérifier avec leur unité de santé pour les lieux et les horaires. Les autres personnes présentant des symptômes doivent supposer qu’elles ont le COVID-19 et s’isoler.

Seuls les élèves et les enseignants qui présentent des symptômes à l’école auront accès aux tests PCR. Des tests rapides et à emporter sont disponibles pour le grand public dans les magasins participants et dans certaines garderies lorsque le risque est élevé.

Les voyageurs qui ont besoin d’un test ont des options locales pour en payer un.

Dans l’ouest du Québec :

Le Québec a également cessé de donner des tests PCR au grand public, les réservant aux milieux à haut risque.

Les tests rapides de la COVID-19 sont disponibles dans toutes les garderies, préscolaires et primaires du Québec, ainsi qu’en pharmacie pour la population générale.

Les gens peuvent signaler les résultats des tests rapides en ligne.

Premières Nations, Inuits et Métis :

Les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis, ou les personnes qui se rendent au travail dans une communauté autochtone éloignée, sont admissibles à un test en Ontario et au Québec.

Les Inuits d’Ottawa peuvent appeler le Équipe de santé familiale Akausivik Inuit au 613-740-0999 en semaine pour des tests et des vaccins en inuktitut ou en anglais .

Akwesasne a des informations sur les tests et les vaccins COVID-19 en ligne ou au 613-575-2341. Le voisin Tribu mohawk de Saint Regis propose également des tests. Il a eu plus de 1 850 résidents testés positifs pour COVID-19 et 19 décès entre ses sections nord et sud.

Les habitants de Kitigan Zibi Anishinabeg peuvent appeler la ligne d’assistance COVID au 819-449-8085 pour un test le mercredi s’ils se qualifient. Des tests rapides sont disponibles au centre de santé. Il comptait plus de 175 cas confirmés et un décès à la mi-janvier; 152 de ces cas depuis le 3 décembre 2021.

Les gens dans Pikwàkanagàn peut appeler le 613-625-1175 pour des tests et des vaccins. Il propose des tests rapides et PCR trois matins par semaine. La communauté n’avait aucun cas confirmé de COVID-19 jusqu’en décembre 2021; il comptait 103 cas confirmés au 25 février.

N’importe qui dans Tyendinaga qui est intéressé par un test peut appeler son équipe de santé communautaire au 613-967-3603, lui envoyer un texto au 613-686-5510 ou lui envoyer un courriel. Il comptait 91 cas confirmés et deux décès jusqu’à ce qu’il cesse de partager son décompte début janvier 2022.



Reference-www.cbc.ca

Leave a Comment