L’administration municipale a tenu une rencontre publique lundi soir afin de présenter l’évolution du projet, notamment au chapitre financier. Selon le maire Mathieu Lapointe, environ 90 personnes sont venues s’informer des nouveaux développements dans ce dossier.

Depuis la plus récente consultation, la facture du chantier a bondi de 3 à 4,8 millions de dollars. Les coûts supplémentaires, appelés à être confirmés cet été, à l’issue du processus d’appels d’offres, sont causés par des travaux plus importants que prévu.

Le maire Mathieu Lapointe s'adresse à l'assistance.

Le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe (archives)

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Au niveau de l’ingénierie, on [va faire] des changements à la structure pour la renforcer, mentionne M. Lapointe.

L’élu rappelle que le prix des matériaux a aussi récemment explosé, comme le démontrent les dépassements de coûts constatés dans plusieurs projets publics. C’est notamment le cas de la réfection de l’hôtel de ville de Bonaventure.

Mathieu Lapointe, qui dit avoir reçu un signal positif des citoyens lundi soir, explique que Carleton-sur-Mer juge primordial de donner le feu vert au projet, et ce, en dépit des changements qui devront être apportés au montage financier.

« La réponse est très bonne. Ce que l’on sent, c’est que la population veut garder son aréna, veut la mettre à jour. Ce sont des rénovations importantes, mais qui sont nécessaires. »

— Une citation de  Mathieu Lapointe, maire de Carleton-sur-Mer

L’élu rappelle que le centre civique est le deuxième aréna le plus utilisé dans l’ensemble de la région. Sa cure de jouvence permettra d’ailleurs, selon lui, de le propulser pour les 30 prochaines années.

Josianne Landry Allard devant l'aréna de Carleton-sur-Mer

Josianne Landry Allard, secrétaire de l’Association du hockey mineur de Carleton-sur-Mer, est heureuse que l’administration municipale maintienne le cap avec son projet (archives).

Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

La secrétaire du conseil d’administration de l’Association du hockey mineur de Carleton-sur-Mer, Josianne Landry Allard, partage d’ailleurs son avis. Présente lors de la séance de lundi soir, elle qualifie d’excellente nouvelle le fait que la Ville choisisse d’aller de l’avant.

« Un aréna, c’est un lieu essentiel dans une communauté, c’est investir dans la santé de jeunes et des moins jeunes. […] Pour nous, c’est vraiment nécessaire qu’il soit remis à neuf pour pouvoir être utilisé pendant de très nombreuses années encore. »

— Une citation de  Josianne Landry Allard, secrétaire du conseil d’administration de l’Association du hockey mineur de Carleton-sur-Mer

Pour réaliser les travaux, Carleton-sur-Mer a reçu une aide financière du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives (PAFIRS). La Ville est l’une des rares en région à avoir pu en bénéficier.

  • La réfection de l’aréna comprend l’isolation complète du bâtiment ainsi que le changement du système de refroidissement.
  • À l’issue des travaux, la plomberie et l’électricité seront revues.
  • La cantine sera déménagée dans la mezzanine et les vestiaires seront rénovés.
  • Les travaux permettront aussi de rendre le centre Léopold-Leclerc accessible aux personnes à mobilité réduite.

Des impacts à prévoir

Si la facture du chantier augmente, l’aide financière de 2 millions de dollars octroyée par Québec et Ottawa demeure, elle, inchangée. La part de la Ville sera donc de 2,8 millions de dollars au lieu du montant initial d’un million, une situation qui ne sera pas sans conséquence.

« Il y a un impact important sur le compte de taxes de citoyens. Sur le budget annuel, ce nouveau règlement d’emprunt représente 135 000 $ s’il n’y a pas de changement dans les prix. »

— Une citation de  Mathieu Lapointe, maire de Carleton-sur-Me

Si tout se déroule comme prévu, la Ville pourrait être en mesure d’accorder le contrat au plus bas soumissionnaire conforme en juillet. Les travaux seront ensuite planifiés de concert avec l’entrepreneur.

C’est fort possible qu’en septembre, cette entreprise-là ne soit pas en mesure de débuter les travaux avec les délais que l’on connaît pour faire l’achat de matériaux, indique toutefois M. Lapointe.

Il n’est donc pas exclu que le chantier ait aussi un impact sur les activités prévues en 2022-2023 à l’aréna. Notre objectif, c’est de faire les travaux le plus rapidement possible en compromettant le moins possible la saison de hockey, ajoute l’élu.

Joueur de hockey à l'aréna de Carleton-sur-mer

Joueur de hockey à l’aréna de Carleton-sur-mer

Photo : Radio-Canada

Carleton-sur-Mer est actuellement en discussions avec les administrations de New Richmond et de Nouvelle afin d’entrevoir si ses usagers, notamment les hockeyeurs, pourraient bénéficier de temps de glace dans leurs arénas.

Il y a encore de l’espoir d’avoir une saison l’année prochaine, souligne Josianne Allard Landry. L’Association du hockey mineur de Carleton-sur-Mer, le plus important utilisateur des lieux, demeure d’ailleurs optimiste que des solutions seront trouvées si l’aréna s’avère inutilisable l’hiver prochain.

Deux bâtons de hockey et une rondelle, lors d'une mise en jeu.

Quelque 150 jeunes sont membres de l’Association du hockey mineur de Carleton-sur-Mer. Une vingtaine d’heures de glace sont dévolues chaque semaine à leurs pratiques ainsi qu’à leurs matchs, sans compter les tournois (archives).

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Le processus de règlement d’emprunt devrait être enclenché lors de la prochaine séance publique du conseil municipal de Carleton-sur-Mer, le 9 mai.



Reference-ici.radio-canada.ca

Leave a Reply

Your email address will not be published.