Budget de l’Alberta : la province affichera un excédent de 511 millions de dollars en raison de la hausse des prix du pétrole et du gaz


Le budget 2022-2023 présenté jeudi pourrait être le premier budget équilibré de la province depuis 2014-2015, mais certaines augmentations prévues des dépenses, y compris les coûts de fonctionnement des soins de santé et l’éducation de la maternelle à la 12e année, ne suivent pas le rythme de l’inflation élevée et des pressions de la croissance démographique.

Contenu de l’article

Une aubaine provenant des prix élevés du pétrole et du gaz pourrait donner au gouvernement de l’Alberta un excédent d’au moins 511 millions de dollars, avec un budget prévu pour augmenter les dépenses de santé opérationnelles de 515 millions de dollars.

Publicité

Contenu de l’article

Le budget 2022-2023 présenté jeudi pourrait être le premier budget équilibré de la province depuis 2014-2015, mais certaines augmentations prévues des dépenses, y compris les coûts de fonctionnement des soins de santé et l’éducation de la maternelle à la 12e année, ne suivent pas le rythme de l’inflation élevée et des pressions de la croissance démographique.

Alors que les prix du pétrole montent en flèche, le budget estime que les redevances sur le bitume atteindront 10,3 milliards de dollars en 2022-2023, contre seulement 2 milliards de dollars initialement budgétisés en 2020-21 lorsque les prix mondiaux de l’énergie ont chuté au milieu de la pandémie de COVID-19, et 1,4 milliard de dollars en même temps. fois l’année dernière.

L’encre noire survient alors que le gouvernement mise sur la hausse des taux d’emploi, la croissance du revenu des particuliers et des recettes fiscales des sociétés, et plus de 12 milliards de dollars de transferts fédéraux attendus.

Le ministre des Finances, Travis Toews, a déclaré aux journalistes lors d’une conférence de presse jeudi avant de déposer le budget que le gouvernement se concentrait sur le maintien d’un faible taux d’imposition, l’attraction des investissements des entreprises et la maîtrise des dépenses gouvernementales. Il a prédit que cette année, l’économie de l’Alberta se remettra complètement de sa contraction de 2014 et que le gouvernement affichera des excédents.

Publicité

Contenu de l’article

Ventilation des dépenses budgétaires.  Graphique par Darren Francey/Postmedia
Ventilation des dépenses budgétaires. Graphique par Darren Francey/Postmedia

“Nous nous concentrons sur ce que nous pouvons gérer – les prix du pétrole vont monter et descendre, mais nous cherchons à créer plus de stabilité, plus de durabilité dans l’état des résultats de l’Alberta”, a déclaré Toews, qui a ajouté que les dépenses du gouvernement UCP ont été réduites à dans celle des provinces de comparaison.

“Sans l’aplatissement de cette courbe des charges d’exploitation, nous ne présenterions pas un budget équilibré aujourd’hui”, a-t-il déclaré.

Le gouvernement fonde ses projections budgétaires sur un prix moyen du West Texas Intermediate (WTI) par baril de 70 $ US en 2022-23, tandis que le WTI a continué de se négocier au-dessus de 90 $ US le baril jeudi.

Les revenus devraient atteindre 62,6 milliards de dollars en 2022-2023 et devraient atteindre 63,9 milliards de dollars d’ici 2024-2025. Avec des dépenses budgétisées à 62,1 milliards de dollars, la province prévoit dépenser 2,8 milliards de dollars de moins que le budget de l’an dernier prévu en 2022-2023.

Le gouvernement estime maintenant que son ratio dette nette/PIB descendra à 16,7 % en 2022-2023.


Regardez la conférence de presse ici

Publicité

Contenu de l’article

Nous nous excusons, mais cette vidéo n’a pas pu se charger.


La dette soutenue par les contribuables est fixée à 97,7 milliards de dollars fin mars et à 94,7 milliards de dollars d’ici la fin de 2022-2023, lorsque les coûts du service de la dette pourraient s’élever à 2,7 milliards de dollars.

Le déficit pour 2021-2022 est maintenant prévu à 3,2 milliards de dollars, soit 15 milliards de dollars de moins que prévu dans le budget de l’an dernier et 2,6 milliards de dollars de moins que la mise à jour financière de mi-année.

En 2022, le gouvernement prévoit une croissance du PIB réel de 5,4 %.

Rabais sur le gaz naturel d’octobre pour cibler le coût de la vie élevé

Le budget promet de mettre en place un mécanisme de protection des prix à la consommation sur six mois. Si les prix du gaz naturel dépassent 6,50 $/gigajoule sur une base mensuelle, une remise pour les services publics sera déclenchée entre octobre et mars 2023.

Toews a déclaré jeudi que si les prix du gaz naturel dépassaient le seuil avant octobre, il s’attendrait à ce que le gouvernement avance la date de début d’octobre.

Publicité

Contenu de l’article

Alors que la hausse des prix de l’épicerie et des factures de services publics comprime le budget des ménages des Albertains, le ministre des Finances a déclaré que le gouvernement s’efforçait de les soutenir en se concentrant sur la croissance économique et la création d’emplois.

“La chose la plus durable et la plus bénéfique que les gouvernements puissent faire en période d’inflation est de dépenser moins, d’emprunter moins et de moins taxer”, a déclaré Toews, qui a ajouté qu’il était convaincu que les salaires augmenteraient plus rapidement et plus que l’inflation au cours des trois prochaines années. , bien qu’il ait reconnu que de nombreux Albertains ne bénéficient pas d’une augmentation de salaire.

Les documents budgétaires prévoient une inflation moyenne de 3,2 % en 2022, soit le même taux que l’an dernier, avant de baisser progressivement pour atteindre environ 2,2 % d’ici la fin de la période de prévision. En Alberta, l’inflation a atteint un sommet en près de 15 ans de 4,8 % en décembre.

Publicité

Contenu de l’article

En 2019, le gouvernement UCP a décidé de suspendre l’indexation de l’impôt sur le revenu des particuliers, et avec le budget 2022-23, il restera en pause, ce qui signifie que le plafond des revenus non imposables n’augmente pas avec l’inflation et qu’une augmentation des salaires pourrait pousser les travailleurs à une tranche d’imposition plus élevée.

La reprise de la réindexation de ces impôts coûterait au gouvernement environ 200 millions de dollars. Toews a dit qu’il l’envisagerait en 2023.

Pendant ce temps, la main-d’œuvre de la province devient un coup de pouce de 600 millions de dollars sur trois ans pour faire face aux pénuries de main-d’œuvre, dont une grande partie visait la formation et le recyclage.

Budget “élevé sur les prix du pétrole et faible sur le soutien aux familles et aux entreprises”: Notley

La chef du NPD, Rachel Notley, a qualifié le budget de « prix du pétrole élevé et de faible soutien aux familles et aux entreprises ».

Publicité

Contenu de l’article

Elle a visé la décision du gouvernement de ne pas réindexer l’impôt sur le revenu des particuliers, l’AISH et les prestations aux personnes âgées, et a déclaré que le rabais sur le gaz naturel a un seuil qui pourrait ne jamais être atteint, abandonnant les Albertains seuls avec les prix du gaz naturel et de l’électricité.

«Le premier ministre est peut-être en train de célébrer, mais les familles albertaines ne sont pas de retour en noir», a-t-elle déclaré.

Le député indépendant Drew Barnes a déclaré que le budget aurait dû réduire à zéro les impôts des petites entreprises, trouver de meilleures économies et plus d’efficacité au sein du gouvernement et s’attaquer de manière significative à l’effet de l’inflation.

« Le nombre de familles de Cypress-Medicine Hat et de l’Alberta qui me contactent et qui n’ont pas les moyens de payer leur épicerie, qui n’ont pas les moyens de payer leur essence, qui n’ont pas les moyens de payer leurs services publics – cela a des conséquences réelles. Ce gouvernement est déconnecté de la façon dont vit la famille moyenne de l’Alberta », a-t-il déclaré aux journalistes jeudi.

Publicité

Contenu de l’article

La santé prend un coup de pouce

Bien que le gouvernement injecte plus d’argent dans les soins continus, l’augmentation de la capacité du système de soins de santé et les projets d’immobilisations dans le domaine des soins de santé, il se concentre toujours sur le contrôle dépenses de santéavec des augmentations budgétaires toujours inférieures aux estimations de la croissance démographique et de l’inflation.

Le budget de 2022 prévoit 22 milliards de dollars pour les dépenses de fonctionnement de la santé en 2022-2023, soit une augmentation de 2,4 %, ou 515 millions de dollars, par rapport à l’exercice précédent, sans tenir compte d’environ 1,4 milliard de dollars en coûts d’urgence liés à la COVID-19 en 2021-2022 et de 10 $ millions en 2022-23.

Des groupes de défense, dont les Amis de l’assurance-maladie et Public Interest Alberta, ont dénoncé les compressions budgétaires et les plans de l’UCP d’investir dans les soins de santé privés grâce à son initiative sur les temps d’attente en chirurgie.

Publicité

Contenu de l’article

L’éducation de la maternelle à la 12e année demeure relativement stable

Jusqu’à 8,4 milliards de dollars par rapport aux 8,3 milliards de dollars de l’an dernier, le budget de fonctionnement des écoles de la maternelle à la 12e année augmente le financement de 1,7 %, soit un total de 142 millions de dollars en 2022-2023. Cela comprend également 627 millions de dollars au cours des deux années de «source propre» ou d’argent des réserves des conseils scolaires et un financement ponctuel du gouvernement fédéral pour COVID-19.

Notley a dit que budget relativement plat ne soutiendra pas la croissance des inscriptions et signifiera que « nos enfants prendront de plus en plus de retard à l’école ».

Le budget a été félicité par la Fédération canadienne des contribuables pour sa modération, mais, comme Notley, a demandé à l’UCP de rétablir l’indexation de l’impôt sur le revenu.

« Le gouvernement a le mérite d’avoir commencé à réduire des années de dépenses gouvernementales excessives qui ont fait des ravages dans les finances de notre province », a déclaré Kevin Lacey, directeur albertain du FCT.

La Fédération du travail de l’Alberta, cependant, a qualifié le budget d’« occasion manquée », dans un communiqué de presse.

“Bien qu’une augmentation ponctuelle des revenus pétroliers et gaziers soit la bienvenue, les Albertains n’en voient pas les avantages”, a déclaré le président Gil McGowan.

[email protected]

twitter.com/reportrix

    Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez des commentaires. Visitez notre Règles de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster votre e-mail réglages.




Reference-edmontonjournal.com

Leave a Comment