L’ailier des Bruins de Boston, Brad Marchand, a été suspendu six matchs pour rudesse et haut bâton contre le gardien des Penguins de Pittsburgh, Tristan Jarry.

NHL Player Safety a annoncé l’interdiction mercredi soir à la suite d’une audience en personne avec Marchand plus tôt dans la journée.

Marchand a déjà été suspendu une fois cette saison, pour trois matchs, lorsqu’il a tué du pied Oliver Ekman-Larsson. Ce sera la huitième suspension de la carrière de Marchand et la plus longue, après deux interdictions de cinq matchs auparavant.

Le fait que Marchand soit un récidiviste a été pris en compte dans la décision de NHL Player Safety d’en faire une suspension de six matchs.

“Les joueurs qui enfreignent à plusieurs reprises les règles de jeu de la ligue seront sévèrement punis pour chaque nouvelle infraction”, a noté Player Safety dans une vidéo, citant les termes de la convention collective NHL/NHLPA. “Marchand a été suspendu sept fois et condamné à cinq fois une amende auparavant.”

Cet incident entre Marchand et Jarry s’est produit lors de la victoire 4-2 de Pittsburgh contre Boston mardi. Les Bruins tiraient de l’arrière par deux avec moins d’une minute à jouer en temps réglementaire, et Jarry venait d’étouffer une rondelle. Marchand était dans les environs, et après qu’il est apparu que Jarry avait dit quelque chose à Marchand, l’ailier des Bruins lui a donné un coup de fouet.

Le coup de poing de Marchand a sans surprise attiré plusieurs coéquipiers de Jarry dans la mêlée. Le juge de ligne Andrew Smith a également été impliqué et a tenté de faire sortir Marchand de la glace et de Jarry, mais Marchand a échappé à Smith assez longtemps pour frapper le masque de Jarry avec son bâton.

La poussière a valu à Marchand une pénalité de match de cinq minutes pour tentative de blessure et un appel de deux minutes pour brutalité. Étant donné que la mêlée a eu lieu dans la dernière minute du match, elle a automatiquement été soumise à l’examen de la LNH.

L’entraîneur des Bruins, Bruce Cassidy, a déclaré qu’il avait regardé une rediffusion de ce qui s’était passé après le match et avait vu un “manque de discipline” évident de la part de Marchand sur le moment, mais Cassidy a également noté que quelque chose avait clairement déclenché la colère de Marchand envers Jarry.

“On aurait dit que des mots avaient été échangés”, a déclaré Cassidy. « Je ne sais pas s’il y a eu un incident en fin de deuxième période qui a précipité ça. J’étais dans la salle, donc je ne sais pas. Quelqu’un a dit ça. la fin de la journée. Brad est un leader dans notre équipe. Il doit contrôler ses émotions dans cette situation.”

Si Jarry était gêné par le comportement de Marchand, il n’en a rien dit lors d’une conférence de presse d’après-match au cours de laquelle il a minimisé l’incident.

“Je pense que c’est juste le feu de l’action”, a déclaré Jarry. “Tout le monde se bat dur là-bas, et il essaie juste d’amener la rondelle au filet… ça fait partie du jeu, et [what happened] reste sur la glace.”

Marchand est le meilleur marqueur des Bruins cette saison avec 21 buts et 49 points. Le perdre en toute circonstance serait un coup dur, mais surtout maintenant, alors que les Bruins sont également aux prises avec une blessure au haut du corps du capitaine Patrice Bergeron, subie lors de ce même match de mardi. Bergeron ratera le match de Boston contre les Hurricanes de la Caroline mercredi, et il n’y a pas d’échéancier pour son retour.



Reference-www.espn.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.